rosalice

Les « spécimens » de la maternité

Collabo Rosalice

Dans la savane québécoise, plusieurs spécimens rôdent. Ils attaquent leur proies principalement lors de la maternité où ils font preuve d'un certain (grand) manque de jugement et de tact.  On va se le dire, la maternité est un beau moment dans la vie d'une femme. Mais... il y a certains types de personnes qui vont rendre ce moment un peu moins beau par boutes. Je les ai donc nommés... les Spécimens.
Les spécimens ont différentes propriétés bien propres à chacun que je nommerai afin qu'ils soient facilement reconnaissables avec des moyens pour se défendre. Par contre, je qualifierais qu'ils aiment vivre dangereusement et qu'ils adorent prendre des risques inutiles. Faut se le dire, pour s'attaquer à des femmes pleines d'hormones, il faut avoir bien du courage (ou être juste ben ben stupide).
Spécimen #1 Le Toucheux : que ce soit pendant ta grossesse ou avec ton nouveau-né tout frais sorti du four, le Toucheux arrive à la course avec ses grandes mains. Pis là, il veut te tripoter la bedaine ou ton fragile bébé... NO WAY! Comme si on faisait ça dans la vie, aller toucher la bedaine du monde ou bien leur mettre nos mains dans la face... tout ça, sans le demander en plus!
Contre attaque polie : « Désolé, mais je ne veux pas que vous touchiez à mon ventre/bébé. » 
Contre attaque moins polie : Donner une tape sur la main en disant  « Non!! On ne touche pas ! »
Spécimen #2 Le complimenteux-pas-peureux : tu as déjà quelques mois de fait pis ta bedaine paraît vraiiiment ou pas pentoute. Pis là, le voilà qui arrive en te disant : « Ouin , y en as-tu 3 là-dedans?! Vas-tu te rendre à fin?! Té ben en balloune ! » Ou le contraire : « Hein ta déjà 6 mois de faite... on dirait pas?! Ta bedaine est ben petite! » Sérieux...il peux-tu garder ses commentaires de "marde" pour lui non?! Quand on voit quelqu'un se promener dans la rue avec un surplus de poids, est-ce qu'on lui crie "qu'il est gros"? Ben non, ça ne ce fait pas... ben c'est pareil pour une femme enceinte qui en plus, est pleine d'hormones !!
Contre attaque (pas le choix d'être moins polie ici): « Ta calvitie c'est pas ben beau hein... » ou « Messemble ça paraît pas que tu t'entraînes, t'es sûr que tu y vas?! »
Spécimen #3 Le stationneux-rebel : T'arrive au magasin/épicerie puis t'es stationnée à l'autre bout du stationnement. Tu as de la misère à traîner ta bedaine ou tu as tes 3 petits avec toi, tu passes tristement devant les stationnements pour jeunes familles/femmes enceintes qui sont pleins. Pis là, tu le vois: Le "vieux" de 65 ans assis dans son char, dans ce qui aurait dû être TON stationnement, qui mange son chips. Ah ben la , il y a 2 scénarios envisageables... Soit tu l'ignores pis tu rages au fond de toi, soit tu entames une attaque, parce qu'entre toi pis moi, il n'a pas d'affaire là, le vieux cr**.
Contre attaque : Lui dire poliment que c'est un stationnement réservé aux jeunes familles. Je te préviens... il y a une garantie de près de 99% qu'il va t'envoyer promener alors passons tout de suite à la contre attaque #2.
Contre attaque #2 : Lui répondre "Pas de trouble, je prends juste une photo de votre véhicule et de votre plaque que j'envoie à la police." (Toutes autres insultes peuvent être aussi bonnes).
Contre attaque #3 : Se battre... je blague!
Spécimen #4 Le Grand-connaisseur : Tu te promènes avec ton bébé au magasin et il se met à pleurer sans trop de raisons et sans arrêt. Tout à coup, il y a une petite madame qui arrive à course puis qui te dit « Passe moi le ton bébé, je vais le calmer moi, tu vas voir. » Eeeee.... toi, oui toi qui es une parfaite inconnue, tu vas réussir à calmer mon bébé plus que moi, qui est sa mère? Attend un peu là, je pense que j'en ai manqué un bout.... Ben voyons, ils sont ben drôles les gens des fois hein?! Ou bien tu es avec la famille puis il y a quelqu'un qui te lance : « Ton bébé n'est pas assez habillé voyons! Là on est l'automne!! » ou « Il a l'air d'avoir soif, donne lui de l'eau il en a besoin. » Bon on va se le dire une fois pour toute, ce sont les parents qui décident et ce sont eux les experts de leur bébé et pas Pierre-Jean-Jacques qui arrive avec ses 40 conseils (que tu lui as même pas demandé).
Contre attaque polie : l'ignorance totale: elle est une très bonne arme contre ce spécimen.
Contre attaque moins polie : Scuse... c'est MOI le parent.
Spécimens #5 Le Jugeux : Ton bébé, c'est la prunelle de tes yeux. Alors tu fais de ton mieux parce que ça n'existe pas un guide du parent parfait. Tu y vas comme tu le sens et c'est ça qui compte. Mais il va toujours y avoir du monde pour te dire que ce que tu fais ce n'est pas correct et te juger à fond. Si tu l'as « toujours » dans les bras = tu vas en faire un bébé gâté! Si tu le portes en écharpe = il va marcher super tard! Si tu utilises des couches lavables = t'es "grano" c'est sûr ! Si tu le consoles quand il pleure = tu le couves trop! Si tu ne crie pas après quand il fait des gaffes = ça va être un enfant roi! Bref des exemples il y en a pleins. Il faut simplement que tu t'écoutes TOI en tant que parent pour survivre à ce spécimen!
Contre attaque polie : J'entends ce que tu me dis, mais moi ce n'est pas comme ça que je pense.
Contre attaque moins polie : Je ne t'avais pas demandé ton avis, ni tes conseils.
Durant toute ta maternité, tu risques fort probablement de croiser un ou plusieurs de ces spécimens. Ils rôdent un peu partout à travers la province et ils sont loin d'être des phénomènes rares ou discrets.
Alors bonne chance lors de ta prochaine rencontre et ne te laisse pas faire!
Valérie Ferland

Article précédent Article suivant